Qu'ont en commun une meunerie, une scierie, et l'atelier des potiers ?

 

En 1881, à l'emplacement actuel de L'Arbre et la Rivière, il y avait une meunerie. L'artisan meunier qui y vivait fournissait tout le secteur en farine.​ Plus tard, un autre artisan prit possession des lieux pour en faire un moulin à scie. Ce moulin, l'un des plus importants du village de St-Damien, fournissait du bois de construction à certains quartiers de Montréal.​ Aujourd’hui, Geneviève Boudreault et Matthieu Huck perpétuent la chaîne d'artisans qui se sont installés au 6757 rue Principale. C'est à leur tour de mettre en valeur les deux principaux attraits du site, à savoir une forêt et un court d'eau, d'où le nom de L'Arbre et la Rivière. ​Il est également amusant de constater que, sur le terrain, la rivière Matambin tourne et semble vouloir effectuer le même mouvement de rotation que les meules du meunier, le moulin de la scierie ou les tours des potiers.

ancienne maison vers 1930

Autres Projets Patrimoine de L'Arbre et la Rivière ...

En 2015, L'Arbre et la Rivière suggère le nom de Eugénie Tellier pour le nouveau parc situé à proximité de l'hotel de ville de St-Damien. Le parc est ainsi nommé depuis.

Également en 2015, L'Arbre et la Rivière met en ligne une page Facebook St-Damien & Patrimoine afin d'inviter les damiennoises et damiennois à se réapproprier leur patrimoine.

Suivez notre page Facebook : St-Damien & Patrimoine

En 2017, L'Arbre et la Rivière démarre un projet de mise en valeur du patrimoine d'Eugénie Tellier; personnalité féminine du milieu des sciences naturelles elle est, à se jour, peu connue des damiennoises et damiennois. 

Toujours en 2017, L'Arbre et la Rivière conçoit avec 15 damiennoises l'exposition La nature d'Eugénie Tellier. Plus de 5 000 éléments fabriqués à partir de papier représentant la flore locale et 12 panneaux d'interprétation sur la vie de Eugénie Tellier sont créées. L'exposition a circulé dans la région, à St-Jean-de-Matha et à Joliette, pendant l'année 2017.

Eugénie Tellier née à St-Damien le 23 oct 1897. Dixième fille de Joseph Tellier, tenancier d'un moulin à scie, et de Rosalie Mondor, Eugénie s'intéressa toute jeune aux merveilles de la nature. À dix-sept ans, elle entre chez les soeurs de Sainte-Anne à Lachine qui la favoriseront en études universitaires. Elle est mieux connue sous le nom de Soeur Marie-Jean-Eudes est considérée comme une pionnière de l'étude des sciences naturelles au Québec. Elle oeuvra à la vulgarisation scientifique et elle a publié plusieurs articles en biologie, en géologie et en botanique.